Histoire du portugal

On trouve des gravures rupestres du Paléolithique à l’air libre dans la vallée du Côa, dans le nord du Portugal, proche du fleuve Douro. Classées au patrimoine mondial de l'UNESCO, elles datent du XVIIIe millénaire av. J.-C..

Durant l'Antiquité, le territoire portugais est appelé Lusitanie au sud et Galice au nord, peuplé de Celtes et d'Ibères, devenu romain au Ier siècle av. J.-C. puis occupé par les Suèves après l'effondrement de Rome au Ve siècle, puis par les Wisigoths. Après l'invasion maure du VIIIe siècle, l'histoire du Portugal suit l’histoire de la péninsule.

En 1095, le roi Alphonse VI de Castille et de León, souverain de la Galice, en donne la partie sud, le comté de Portucale - un territoire limité au nord par le fleuve Minho et au sud par le fleuve Mondego - au chevalier capétien Henri de Bourgogne, son gendre.



Le fils de ce dernier, Alphonse Ier, dit le Conquérant, est proclamé roi en 1139 après la bataille légendaire d'Ourique. Pendant son règne, il conquerra la plus grande partie du Portugal contemporain (Santarém (Portugal), Lisbonne, Évora). Ses successeurs achèvent la Reconquête du sud du pays sur les Musulmans en 1249. Le Portugal a, ainsi, à la fin du XIII siècle les plus anciennes frontières fermées de l'Europe.

À partir du XVe siècle, le Portugal connaît un âge d'expansion commerciale et coloniale planétaire : au Maroc (Ceuta, Tanger, Mogador, Mazagan, Larache…), sur la côte africaine (Arguin, Elmina, Mombasa, Luanda…), en Inde (Goa, Daman, Diu, Bombay...), en Asie du Sud-Est (Malacca, Moluques...), en Chine (Macao), au Japon (Nagasaki), au Brésil... Ce seront les bases de l'empire colonial portugais qui se maintiendra jusqu'en 1961 à Goa, occupée par l'Inde cette année-là, jusqu'en 1975 en Afrique (Cap-Vert, Guinée-Bissau, Sao Tomé-et-Principe, Angola, Mozambique) et à Timor, et jusqu'en 1999 à Macao qui sera alors rétrocédé à la Chine.



Après la défaite contre le sultan saadien Abu Marwan Abd al-Malik à Ksar el-Kébir, où meurt le jeune roi Sébastien, le pays devient, en 1580, un des royaumes de Philippe II d'Espagne, mais récupère son indépendance en 1640, sous Jean IV de la dynastie de Bragance. La relation de dépendance vis-à-vis de l'Angleterre, provoquée par des exigences stratégiques et économiques, sera un élément dominant de la politique portugaise pendant les XVIIe et XVIIIe siècles, en même temps que le Portugal connaît un second âge d'or grâce à la colonisation et à l'exploitation des richesses minérales et agricoles du Brésil. En 1801, l'Espagne est parvenue à occuper le district d'Olivença situé au sud de Badajoz. Cette revendication territoriale n’est pas éteinte.

À la suite de l'invasion française de 1807, le gouvernement portugais déménage pour Rio de Janeiro. Le Brésil devient indépendant, sous Pierre Ier, en 1822. Presque une trentaine d'années d'instabilité politique s'ensuivent, avec une guerre civile et des interventions de troupes étrangères. Ce n'est qu'en 1852 que la paix intérieure est achevée et que les efforts de développement industriel peuvent commencer.



La monarchie est abolie par la révolution du 5 octobre 1910, mais la Ire République n'arrive pas à faire face aux problèmes du pays qui participe à la Première Guerre mondiale en France et en Afrique et souffre de graves problèmes économiques et financiers. C'est dans ce contexte qu'arrive au pouvoir Salazar, installé au gouvernement par les militaires qui ont fait la révolution du 28 mai 1926.

Salazar réussit à rétablir l'équilibre financier et l'ordre public, sous la dictature militaire qui durera jusqu'en 1933. Une nouvelle constitution instituera l'Estado Novo, régime autoritaire traditionaliste, ayant des affinités avec le fascisme. Le Portugal aide les Alliés pendant la Seconde Guerre mondiale et le régime survit. En 1961 commence la guerre coloniale en Angola, en 1963 en Guinée et en 1964 au Mozambique. Salazar ne quittera le pouvoir qu'en 1968, remplacé par Marcelo Caetano.



La Révolution des Œillets (25 avril 1974) rétablit la démocratie et accorde aussitôt l’indépendance aux territoires africains sans y avoir organisé d'élections. Les colons portugais chassés par la guerre entre factions indépendantistes rivales partent brusquement pour la métropole dans ce qui sera le plus grand pont aérien du monde.

En 1986, le Portugal devient membre de la CEE et, en 1999, adopte l'euro.

La langue portugaise (Portugal, îles atlantiques, Brésil, Angola, Mozambique, Guinée-Bissau, Cap Vert, S. Tomé et Prince, état de Goa en Inde, territoire de Macao) est la troisième langue européenne la plus parlée dans le Monde, après l'anglais et l'espagnol, et la cinquième langue du Monde (ONU).

LUSO.FR

SITE DE TOUTE L'ACTUALITE LUSOPHONE

SSS

http://www.luso.fr/index.php